KinBall

4ème journée du championnat de Belgique de Kin-Ball - Aubel

Trouver un club
23/11/2015

Championnat National : Journée 4

Le championnat national de Kin-Ball entame la troisième et dernière étape de son triptyque verviétois. En effet, la quatrième journée aura lieu à Aubel, ce samedi 28 novembre de 14h à 22h. Au cours de l’évènement, des clubs issus de la région verviétoise (Aubel, Herve, Verviers, Welkenraedt) rencontreront le gratin du Kin-Ball belge. De nombreuses catégories d’âges seront représentées : des cadets et scolaires (plus jeunes catégories en compétition) aux adultes (Hommes, Dames et Mixtes).

Lieu : Hall Omnisports d’Aubel (Kan, 1 – 4880 Aubel)

Cette quatrième journée est organisée par le Kin-Ball Aubel  qui proposera une restauration (cornet de pâtes) ainsi qu’un bar pour assurer la convivialité et l’ambiance du moment. Cette journée sera, également,  l’occasion pour le club de présenter son nouveau logo, symbole d’une nouvelle dynamique. Mais, l’attraction phare de cette quatrième journée est sans conteste, la rencontre de Division 1 masculine prévue à 21h00 et opposant HERVE DS 1 (double champion de Belgique en titre) , AUBEL 1 (double médaillé d’argent) et FLERON 1.

Le Kin-Ball est l’unique sport au monde qui se joue avec un ballon d’1m22 de diamètre et avec trois équipes de quatre joueurs sur le terrain : les bleus, les gris et les noirs. Le but est de servir le ballon de sorte qu’il ne puisse pas être réceptionné par l’équipe appelée. Les frappes de balle, l’aspect tactique et technique, les glissades lors des réceptions défensives, la rapidité d’exécution et la vitesse de réaction sont les maîtres mots de ce sport collectif dynamique, spectaculaire et riche en valeurs (respect, fair-play, esprit d’équipe,…).

Le Kin-Ball est un sport encore jeune en Belgique qui tend néanmoins à se développer et à se faire connaître. Pour y parvenir, la Fédération a mis en place un plan stratégique de développement dont le projet « Let’s play Kin-Ball » fait partie. Ce projet vise à promouvoir la pratique du Kin-Ball en Fédération Wallonie-Bruxelles et plus particulièrement dans trois provinces dépourvues actuellement de ce sport : Hainaut, Namur et Luxembourg.